En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Posture et confort du bébé (d'après la Seropp), ostéopathe à Chambéry

 

Pauline Bathelet à Chambéry, les conseils d'une ostéopathe pour votre bébé.

Conseils ostéopathie bébés
 
Pensez à consulter un ostéopathe pour votre bébé s'il est souvent agité, à un côté ou l'arrière du crâne plat, ne tourne pas la tête d'un côté, s'il régurgite, pleure souvent, à des coliques.
 
Voici quelques conseils pour apaiser votre bébé s'il est agité mais aussi pour pérenniser l'efficacité de la consultation.

Bien porter votre enfant :
  • Ne jamais le prendre par dessous les bras
  • Le soulever en soutenant les fesses enroulées dans une main et la tête penchée vers l'avant de l'autre main. Les genoux sont repliés vers le ventre, le dos de bébé est semi-arrondi.
  • L'enrouler sur le côté puis sur votre avant bras pour finir par un soutien des fesses, dos contre vous.
  • Dans vos bras, mettez-le dos contre vous en soutenant le dessous des cuisses de façon à ce que ses genoux soient plus hauts que ses fesses ; son dos est semi-arrondi
  • Le siège auto est réservé aux déplacements, ne le laissez pas y dormir à la maison.

Prévention et amélioration de la tête plate :
  • Aucune stimulation au plafond
  • Mobile placé au niveau des pieds
  • Évitez les matelas à mémoire de forme
  • Dans la journée, sous surveillance, alternez les positions dos - ventre - côtés droit ou gauche
  • Si votre bébé tourne mal la tête d'un côté ou si le crâne s’aplatit, placez une lumière ou ses jouets du côté ou votre enfant ne tourne pas la tête spontanément.
  • La nuit, laissez-le à plat dos, mettez une cale de 2 à 3 cm sous son matelas au niveau de la tête du côté où il tourne facilement.


De 0 a 4 mois : la position allongée sur le dos est préférable la journée, impérative la nuit.

• Alternez les positions dos-ventre-côtés (droit-gauche) en période d’éveil, toujours sous surveillance.
• Les jouets et les lumières placés au-dessus de sa tête favorisent la déformation de l’arrière du crâne. Mieux vaut les positionner loin de bébé attirant alors son regard vers ses pieds ou sur les côtés, en changeant régulièrement de côté.
• Le transat, doit être sans raidisseur (car cela le replie juste au niveau de son abdomen). ôter les planchettes sous le tissu, il deviendra un hamac confortable

De 4 à 12 mois : les positions semi-assises, plat ventre pendant l’éveil, puis assise (au-delà de 8 mois) sont possibles.

Dès 4-5 mois : portez votre bébé sur votre hanche, d’abord dos contre vous, puis face à vous au-delà de 9 mois.

• La position au sol à plat dos reste toujours la plus adaptée à son développement. Alternez les supports !
• Le placement de jouets au sol de part et d’autre de ses épaules l’aidera dans son développement.
• Enlevez les portiques et arches d’éveil au-dessus de lui.
• Pendant le jeu au sol, même si bébé tient assis, mettez-le encore allongé, cela lui permettra de se retourner, puis de se déplacer seul jusqu’à ce qu’il trouve comment s’asseoir de lui-même.

Pendant la tétée :

• Au sein, la bonne position est celle qui convient à la mère et permet une tétée efficace et non douloureuse. Cependant, la position semi-assise de la mère, avec coussins dans le bas du dos, est la plus adaptée. ainsi le corps de la mère porte l’enfant qui peut alors garder sa tête libre, avec juste un soutien des fesses, ce qui facilite la mise eu sein.
• Au biberon, pensez à changer de côté (bras droit puis gauche) et veillez à ce que ses mains soient devant lui.
• Quelle que soit votre position pour le nourrir, veillez à ce que ses fesses soient plus basses que sa tête pour éviter les reflux et problèmes digestifs.
 
Capture
 
Si bébé régurgite :

• Mettez un matelas anti-régurgitation au niveau du tronc et de la tête avec une serviette roulée sous ses genoux pour assurer sa détente.

• Dans les bras, veillez à le maintenir en « dos semi-arrondi », cela limite les tensions de son système digestif et de son dos.

Pour les balades à pied :

• Dès que bébé tient bien sa tête, le portage en écharpe ou en porte-bébé physiologique enroule et soutient ses fesses ; il est donc bien adapté. Le visage de bébé doit être dégagé du tissu en permanence et tourne vers l’extérieur, d’un côté, puis de l’autre.

• Le porte-bébé dit « ventral », jambes suspendues dans le vide cambre trop bébé.


De 9 a 18 mois :

• Bébé se retourne, s’assoit seul, se déplace alors à 4 pattes, pratique la marche du singe (jambes tendues, fesses en l’air) aidant à la mise en place de la latéralisation et des coordinations. Il se redressera ensuite facilement tout seul avant de marcher avec un bien meilleur équilibre.
• Le déplacement sur les fesses ne doit pas être encouragé.
Certains gestes gênent bébé dans son développement normal :
• Ne jamais l’encourager à se mettre debout avant qu’il ne le fasse de lui-même. même si cela l’amuse !
• Permettez-lui de se déplacer seul au sol en lui ouvrant l’espace : tapis d’éveil sans boudin, parc uniquement en cas de nécessité (le parc limite ses possibilités de déplacements) ; le sol doit-être adapté (ni froid, ni rêche comme la moquette).
• Le trotteur/youpala est à proscrire : il incite à marcher sur la pointe des pieds, et il est la source de nombreux accidents (chutes, etc.).
• Inconfort : ne l’habillez pas avec un body ou pyjama trop petit (l’étalonnage des âges du prêt-à-porter est trompeur !). En résumé, votre bébé a besoin de moments de calme, des portages alternés et des stimulations adaptées et diversifiées.

Conseil de portage
Le porte-bébé physiologique :
  • Le poids du bébé est réparti sur les fesses et le dos qui est arrondi.
  • Ses genoux sont à hauteur, voire plus hauts, que son bassin.
  • Avant 3 mois, ce porte-bébé permet la position en grenouille, les pieds regroupés sur le ventre du porteur pour protéger les hanches.
  • Le porteur peut porter jusqu’aux 2 voire 3 ans de l’enfant, car les bretelles sont adaptées et il y a une ceinture qui répartit le poids de l’enfant sur les hanches du porteur.
Capture
 
L’écharpe de portage :
  • Portage physiologique, très adaptée au nouveau-né.
  • Pratique pour l’allaitement.
  • Attention quand même au dos du porteur, il faut bien placer l’écharpe de façon à ce que les pans soient larges sur les épaules du porteur.
  • Il en existe de différents types : stretch ou non, plus ou moins longue.

Le sling :
  • Portage sur la hanche, physiologique.
  • Portage sur une seul épaule donc risque de cervicalgie ou dorsalgie pour le porteur.
  • Idéal pour les portages courts, maison-voiture par exemple.
  • ATTENTION : je déconseille le portage d'un nouveau-né en hamac dans le sling, car il existe des risques d'étouffement dus à la position.
 
Capture
 
Le Mei Tai :
  • Ce porte-bébé asiatique est un mix entre l'écharpe de portage et le porte-bébé moulé. C'est une bande de tissu avec des attaches.
  • Portage physiologique qui s'apparente à l'écharpe, avec la rapidité d'installation en plus.
  • Peu encombrant.

Le portage « face au monde » :

On en voit souvent dans la rue, des bébés qui regardent face à eux, leur dos contre celui du porteur.
Attention ! pour un bébé de moins de 3 mois cette position est proscrite. Ensuite à utiliser avec parcimonie.

Cette position induit beaucoup de stimulations visuelles et sonores pour le bébé, qui n’a pas de stratégie de repli possible (mettre sa tête contre le porteur). On peut porter face au monde, mais pour de très courts trajets ou à la maison. Les porte-bébés physiologiques ne permettent pas cette position, l’écharpe si.

Les bénéfices du portage pour la mère et l'enfant :

Le portage est pratiqué depuis des millénaires et est intégré dans la vie de certaines populations du monde. Ses bienfaits sont nombreux, tant pour la mère que pour l'enfant :
* Chez les prématurés, le "peau-à-peau" est primordial pour établir le lien entre la maman et son enfant. De retour de l'hôpital, ce peau-à-peau peut-être prolongé à la maison grâce au portage, qui permet en quelque sorte de prolonger une grossesse interrompue trop tôt.
* Le portage facilite l'allaitement : le contact du bébé contre sa maman stimule la lactation.
* Le portage renforce les liens mère-enfant : la maman est très à l'écoute de son enfant quand il est porté.
* Le portage sécurise l'enfant : un bébé souvent porté est plus autonome ensuite car il est sans cesse réassuré grâce au portage.
* Les bienfaits sont aussi psychomoteurs : le portage permet une position physiologique des hanches de l'enfant ainsi que de son rachis, ce qui est important pour favoriser un développement harmonieux.
Pour beaucoup plus d'infos et de précisions sur le portage, et pour louer le porte-bébé ou l'écharpe de votre choix, car c'est toujours mieux d'essayer avant d'acheter, jetez un œil (ou les deux).