En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Femmes enceintes ou en suites de couches - ostéopathe à Chambéry


Pauline Bathelet, ostéopathe spécialisée dans la grossesse et les suites de couches à Chambéry.

Pourquoi consulter un ostéopathe spécialisé ?

L’ostéopathe formé à l’ostéopathie périnatale connaît la physiologie et les pathologies de la femme enceinte ou en suites de couches. Il adapte les techniques ostéopathiques en fonction de l’état de grossesse et sait dans quelle situation s’abstenir de prendre en charge la patiente.
Lors de la consultation, l’ostéopathe formé à l’ostéopathie périnatale ciblera ses questions sur le vécu de la grossesse (et les précédentes), s’intéressera plus particulièrement au périnée zone de passage lors de l’accouchement. L’ostéopathe ne touchera pas au « sac utérin » c’est-à-dire à votre ventre. Il s’occupera préférentiellement du bassin, du diaphragme, de la posture.
Si votre bébé est positionné en siège : l’équilibration du bassin et du rachis, la détente du diaphragme et des muscles périnéaux peuvent suffire dans la grande majorité des cas, si le bébé a la capacité de se retourner de par lui-même.
L’interrogatoire est très important, lors de la consultation, n’oubliez pas d’apporter votre dernière échographie, ou tout autre examen concernant votre grossesse.
Ces consultations ne remplacent jamais le suivi classique par votre médecin ou votre sage-femme.
Les techniques directes de retournement VME (version par manœuvre externe) se pratiquent par un obstétricien sous échographie (avec vérification par monitoring de contrôle pour apprécier l’état fœtal).
L’ostéopathe formé en périnatalité va avoir des résultats en peu de consultations (une ou deux) dans la majorité des cas, pendant la grossesse ou en post-partum, espacées au minimum de 3 semaines. Pour les cas les plus compliqués, le nombre de séances dépassera rarement trois.
Si cela lui semble nécessaire, avec votre accord, votre ostéopathe prendra contact avec votre médecin.

Motifs de consultations

Suites de couches & les mois suivants
  • Tensions et/ou douleurs dans la région cervicale, dorsale et lombaire
  • Tensions et/ou douleurs aux épaules, coudes, poignets
  • Douleurs à la symphyse pubienne
  • Douleurs au coccyx et/ou au plancher pelvien
  • Douleurs et/ou tensions ressenties au site de la cicatrice de césarienne/épisiotomie
  • Des problèmes d’incontinence urinaire
  • Maux de tête et migraines
  • Constipation
  • Ou tout simplement à titre préventif pour aider le corps à retrouver son équilibre. Douleurs pendant les rapports
Femme enceinte :
  • Asymétrie du bassin
  • Bébé trop bas
  • Contractions (certaines)
  • Fuites urinaires
  • Lombalgies
  • Sciatalgie, sciatique
  • Ventre tendu

 

Quand consulter un ostéopathe spécialisé en périnatalité ?


Cette thérapie naturelle apporte par des techniques douces, adaptées et ciblées, sérénité et confort à chaque étape de la grossesse :

Au cours des trois premiers mois de grossesse, les séances chez l’ostéopathe peuvent agir sur les lombalgies, les nausées, les vomissements et les troubles du transit.

Du troisième au sixième mois, il est important de restaurer la mobilité du bassin, de l’abdomen et d’améliorer la souplesse des tissus. L’ostéopathie permet ainsi de réduire les risques de troubles vasculaires ou de contractions.

Enfin, durant le dernier mois de grossesse, consulter un ostéopathe s’avère utile pour limiter les douleurs, le reflux gastrique, la fatigue ou encore, le syndrome du canal carpien. Afin de préparer au mieux l’accouchement, le spécialiste repère et intervient sur les dysfonctions pouvant entrainer des perturbations. L’objectif est de favoriser le passage du fœtus pour le bien-être tant de la maman que du bébé.

Lors du post partum & les mois suivants, l’ostéopathe va permettre de retrouver une assise périnéale correcte et un équilibre de la statique pelvienne et des régions sus et sous-jacentes avec une détente des fascias (muscles, ligaments).
La prise en charge ostéopathique doit précéder la rééducation périnéale, car il est vain de renforcer des muscles sur un bassin asymétrique. La rééducation faite par la sage-femme, le kinésithérapeute n’en sera que plus efficace et pérenne.

La prise en charge ostéopathique doit précéder la rééducation périnéale, car il est vain de renforcer des muscles sur un bassin asymétrique. La rééducation faite par la sage-femme, le kinésithérapeute n’en sera que plus efficace et pérenne.